Les pays de haute haleine (XI)

les pays de haute haleine 11

De rosées en rosées

de désordres en désordres

-et on aurait dit qu’ils attendaient cela de nous-

nous avons repris l’heure du grain et l’osier clair

de nos paysages au bout de la route aiguë où

l’on refait dans la bouche sept fois le langage

comme on pénètre lentement la pureté d’un être

pour lui prouver que l’hirondelle n’avait pas menti

 

Barbara Auzou.

 

13 réflexions sur “Les pays de haute haleine (XI)

  1. Tant qu’à prouver, le vent parle en premier
    Sans mitaines, du bout de l’ongle de l’éventail
    Ce qu’il déclare, transporté depuis l’épluchure jusqu’au dressage sur la table par le fumet
    Haute à laine ?
    C’est le moins qu’on puisse dire…
    N-L

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Les pays de haute haleine (XI) — Lire dit-elle – TYT

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s