Intermède/ Paul De Roux

paul de roux

Aimer la vie n’est pas un crime,
savoir la prendre est autre chose :
rétif, obtus, face à ses seins
tu fermes les yeux, elle passe
‒ c’est elle à l’aube dans la rue,
tu en prends pour ta journée
plein la tête la nostalgie.
‒ Aime-moi un peu, lui dis-tu,
elle est loin, déjà elle rit
dans les bras d’un inconnu.
‒ Tu refermes ta fenêtre.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s