L’EPOQUE 2020/28: CELA DOIT S’ENTENDRE

Après les Époques 2018 et 2019, voici le vingt-huitième de cette nouvelle Époque 2020 avec le peintre Niala : CELA DOIT S’ENTENDRE. Merci de considérer que le poème est indissociable du tableau et vice-versa…

cela doit s'entendre

L’EPOQUE 2020/28
« Cela doit s’entendre
Niala
Acrylique s/toile 65×54

 

Sans trêve quotidiennement

moi le dévoreur de lampes

j’interroge l’eau profonde

grande femme incertaine

jusque dans ses brusques détentes

les filaments de ses cheveux

viennent  toujours me surprendre

à la tempe et le temps d’un cri

quand elle s’amuse à pêcher  

avec un jonc sa robe d’écume

me frôle je repars à la nage

chercher encore ce qui fonde

le receptacle de toute une vie

et ça bat des larmes et ça submerge

ce souffle tendre et ambitieux

qui nous réinvente l’amour fort

c’est l’amour fou j’y bois à genoux

il est si rond de ses ondes

cet indicible parler clair

que cela doit s’entendre

 

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “L’EPOQUE 2020/28: CELA DOIT S’ENTENDRE

  1. L’eau à bras le corps et le cor sonnant un seul train de boire avance au long de ce fleuve que la mer avale Filaments d’algues et pierres de lune en annexes.
    La pêche au cormoran plonge à l’envolée des jardins flottants
    un ventre ouvert comme l’oeil du guide …
    N-L

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s