Les pays de haute haleine (XIII)

les pays de haute haleine 13

Tu m’as commencée

et j’aimerais que tu m’achèves pareille

au lait d’un feu adouci avec la peau

douce installée mieux dans son entonnoir

à fourmis qui me mâche sans jamais entamer

la moindre transaction avec le soleil

ni avec le dernier arpent qui me sépare encore

de l’oiseau du soir

 

Barbara Auzou.

6 réflexions sur “Les pays de haute haleine (XIII)

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s