Son lièvre doux

son lievre doux

C’est quand l’oiseau de son œil n’est qu’à demi-éveillé dans son ambre rauque

qu’il est antérieur à toute patience

C’est quand elle a accroché à la branche de nuit son premier sourire de merisier

que ce fruit devient un ciel entier  qu’elle accélère les volants et les retient avant de lâcher son lièvre doux

que tu peux caresser son rose d’âme son charroi de secrets qui se répand de l’épaule au genou

dans une plainte de violettes qu’on aurait laissées dans l’arrière soleil

L’Aube

 

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “Son lièvre doux

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s