Palpitement

le palpitement dans les choses

Dans l’orange lointaine déjà une procession d’abeilles

comme un arrivage soudain de fleurs

Au loin la lumière s’aile se pétrit le rose du coeur

pour affronter le four

Sur la table un croissant rongé parfumé de lèvres

attend que l’étonnement le réveille

avant de tourner au lait du nord ou au sud de l’amour

L’ombre se souvient d’avoir été consolée un jour

par le salut d’oiseaux très respectables

J’irai étreindre la beauté la coucher doucement sous un arbre

Elle seule me dira ce que j’ignore encore du palpitement dans les choses

 

Barbara Auzou.

2 réflexions sur “Palpitement

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s