Il faudra bien

il faudra bien

Personne n’est premier

et nul n’ordonne plus rien

Il faudra bien que l’eau arrive à ses fins

à plat-ventre sur le torse bombé de l’été

et moi je te donnerai des mots verts

à réveiller les fontaines taries à faire lever

des grains de rosée sur une terre rongée

d’acides solaires et de tabac bleu Oh

les beaux jours!

 

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “Il faudra bien

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s