Les soirs de légendes

On goûte un soir de légendes

sans recracher les regards et les mots

jusqu’à assécher les marais du verbe furtif

et on avance comme en territoire conquis

vers l’instant décisif de la soif en construisant

des poèmes de bois qui dérivent vers la mer

avec l’âcre secret des oiseleurs

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “Les soirs de légendes

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s