Chaloupe

La vie qui nous promettait les métamorphoses

est passée sévère sur la croupe nomade de l’enchantement

Qu’en reste-t-il à présent?

Prête-moi une blanche écoute

Berce-moi encore jusqu’au sursaut des paupières

Suspend des soleils à contre-courant dans mes cheveux allumés

Et au cerceau silencieux de mon genou roule des pleines mers

J’ai gardé de la toute petite enfance le mot chaloupe comme un bréviaire

Pour les bras innocentés du bercement

 

Barbara Auzou.

8 réflexions sur “Chaloupe

  1. Tite Annick s’est faite l’épi taf
    bande annonce d’un tant de mais si
    Leitmotiv d’une pandémie qui galope plus vite qu’un Mont-St-Michel au point de coiffer Emmanuel dans l’Elysée-Bis
    Ah les masques
    Ah les masques
    Qui les aurait su aussi vrais ?
    N-L

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Chaloupe — Lire dit-elle – TYT

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s