Nos forêts intérieures

C’est l’automne

Nous tirons sur les fils de feuilles retenues

au mitan du langage

et l’on apprivoise doucement nos loups sauvages

qui ne s’étonnent

plus que sous les marrons nos sourires et la flanelle rouge

de nos forêts intérieures s’en retournent à la lenteur vraie

d’un véritable échange

où frissonne un flanc nu

 

Barbara Auzou.

2 réflexions sur “Nos forêts intérieures

  1. Pingback: Nos forêts intérieures — Lire dit-elle – TYT

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s