Plus rien ne s’oppose à la nuit

le crépuscule déjà bat l’horizon en quête d’une luciole

ne fais pas du temps un bijou forcé et s’il le faut dors

au bord d’une larme

tu ne peux rien à cette nuit sinon lui donner cette courbure de l’air

si gracieuse qu’elle vide tout instant de sa pacotille

et monte droit son épaule dans les forêts obstinées et folles

qui savent depuis toujours la face cachée de tout ce qui brille

en vain

 

Barbara Auzou.

7 réflexions sur “Plus rien ne s’oppose à la nuit

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s