Comptine pour Clémentine/ Jean Ferrat

Qui frappe à coups redoublés
A ta porte verrouillée
Sans s’occuper des voisins
Qu’aiment pas le tambourin
C’est le méchant loup ma mie
C’est le méchant loup
C’est le méchant loup ma mie
C’est le méchant loup

La clé fait deux petits tours
Entrez monsieur mon amour
Entrez mon printemps joli
Mon oiseau de paradis
Voilà le muguet ma mie
Voilà le muguet
Voilà le muguet ma mie
Voilà le muguet
Pour ta si cruelle absence
Faudra faire pénitence
Un pater c’est bien le moins
Et trois ave sur mon sein
A ta volonté ma mie
A ta volonté ma mie
A ta volonté

Dieu nous donne le charbon
Au diable tous tes jupons
Accroche au clou tes dentelles
Et cisaille tes ficelles
Tirons le rideau ma mie
Tirons le rideau
Tirons le rideau ma mie
Tirons le rideau
closevolume_off

Oublions les hypocrites
Les fabricants d’eau bénite
Voilà le premier baiser
Que tu dois apprivoiser
Comme un papillon ma mie
Comme un papillon
Comme un papillon ma mie
Comme un papillon
Il n’y a pas de morale
Dans ma chanson de cigale
Il n’y a c’est instinctif
Qu’un petit cri subversif
Merde à la fourmi ma mie
Merde à la fourmi
Merde à la fourmi ma mie
Merde à la fourmi

9 réflexions sur “Comptine pour Clémentine/ Jean Ferrat

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s