Librement consenties

la danse amusée de nos mots sur les landes rases

manigance à tue-tête tout est à redire tellement autre

dans l’ensilage des rêves derrière les fenêtres et au pied des bouleaux pubescents

que l’on s’élance doucement arc-boutés à des contradictions librement consenties

vers la cataracte la louve des grands fonds pieds nus et transis

jusqu’à l’accalmie du soir où les corps dispersés de distractions

vont se vérifiant l’eau froide comme une excuse

 

Barbara Auzou.

2 réflexions sur “Librement consenties

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s