Jeux d’enfants III (Reprise)

niki-boon-photos-enfants-noir-et-blanc-26-1

Des rires de pieds nus

à l’herbe détroussée du matin

offerte aux jeux enfantins,

C’est donner à voir

à en devenir assidu.

À la rosée des mains

s’abreuver de ce qui peut être bu

sous peine d’un revers sec du lendemain

au talon et droit au but.

Chut…joue et abrège

en toi ces longs conciliabules

avides de preuves.

Ils empruntent de capricieux arpèges

et que deviendrais-tu

sans que ne t’émeuvent

les arbres tronçonnés à la scie du sacrilège?

Personne ne détient les clefs vertes de ton existence.

Joue, et à l’arbre qui s’érige encore bien droit

devine la cachette discrète de ce qui fait son essence.

 

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s