La coupe et la mesure

Doucement le temps avance dans la tempe

et regagne du terrain sur la présence à soi

la coupe et la mesure du songe refont la totalité

de l’oiseau ravi de branches en branches

nul ne dérobe une enfance

on la berce seulement dans l’innombrable de la douceur

dans la virgule de bras choisis qui caressent

les voyelles d’eaux de votre nom

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “La coupe et la mesure

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s