Deux dames / Dimitra Christodoulou

Je n’ai pas où marcher ailleurs

Que sur mes propres pas.

Ils sont depuis longtemps revenus.

Mais – tout de suite là – ils démarrent.

Toujours autour de moi marche

Mon propre moi.

Mais toi, musique, tu portes des plumes.

Tu n’inscris pas de traces dans l’air.

Personne jamais n’apprendra

Nos promenades.

Une réflexion sur “Deux dames / Dimitra Christodoulou

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s