Fruits d’huile et d’étoiles

La mer d’oliviers de Delphes

Quand deux enfants caressent la sagesse d’un olivier

l’oiseau-flèche rapporte qu’il leur façonne un coeur unique et entier

conforme à leur attente et qu’il leur grimpe des poèmes comme des fruits

d’huile et d’étoiles qui se balancent dans les grandes nuits

de l’Olympe

ils sont les convives sans apprêt de leur propre faim

ils sont l’oreille sans crainte sur l’écoute blessée des fonds marins

par le trou noir d’un soleil d’incendie par le pays donné en récompense

ils vont sequins d’or jusqu’à la cannelle des cheveux infuser

la ligne non-écrite encore du prochain oracle

 

Barbara Auzou.

Une réflexion sur “Fruits d’huile et d’étoiles

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s