Le consentement

Pampa / Argentine

sous des ciels ordinaires je t’inventerai

des clartés rassurantes

nous ne rêverons pas derrière les portes closes des maisons résignées

qui couvent leur fatigue entre les murs

voici l’herbe pérenne pour ta nuque sensible à l’escarpement

et à l’imposture

voici les graminées pour tes yeux qui mènent de ce que l’on ne voit pas

à ce que l’on voit et si tu viens

viens en chantant

nous n’avons que nos noms seuls pour nous bercer sur les flancs joueurs

de l’éternité

viens te dépenser le coeur au grand air

et dans les plaines tressons nos voix pour apprendre à la vie

à épeler toutes les lettres clandestines du consentement

 

Barbara Auzou.

Une réflexion sur “Le consentement

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s