Seigneur vocabulaire / Richard Rognet

S’il pleut sur ce matin où le mystère a peur, s’il se fait un grand trou dans mon corps et l’espace, si les arbres sans bruit s’effondrent sous ma peau, si ma présence épouse un jardin ravagé,



s’il faut que sous les fleurs s’accusent le soleil

et la foule des yeux qui ne comprennent plus

où commence le jour, où s’impose la nuit,

si j’engrange des noms qui tournent sur eux-mêmes,



c’est pour ne rien répondre aux questions impatientes

pas plus qu’à ce hasard qui cogne à ma

fenêtre, c’est pour me faufiler

sous les portes aveugles,



pour ne jamais savoir où se battent mes ombres,

pour déserter tout rêve attaché à mes traces,

c’est pour ouvrir ma vie aux troubles de l’absence.

3 réflexions sur “Seigneur vocabulaire / Richard Rognet

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s