Instantané 36 / Reprise

abeille-tete-ruche

Ce qui patrouille

Dans la ruche parfaite

De nos cerveaux

Au déclin du jour

Fait des cellules pour le miel

Des rayons pour les mots

Et du travail instable de la chair

Bientôt éclot

La fleur extravagante du genou

Dont nous tentons loyalement l’ascension

Devant l’heure stupéfaite

Où prend fin tout discours

Où commence la mer

 

Barbara Auzou.

Une réflexion sur “Instantané 36 / Reprise

  1. Que d’herbes dans le vrai et le faux du chant déployé
    Sans tenir à l’olfactive perception c’est le bon moyen de s’y reconnaître
    Je meuh, dit-elle la bonne voie
    Je n’ai jamais vu une abeille pomper une fleur artificielle…
    Bonjour mon soleil.
    N-L

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s