3 réflexions sur “Instantané 84 / Reprise

  1. Du sol s’essuyant les traces humides, je lis ta plume retournante en sol que les chevaux du manège ramènent au labour
    Le ciel garde au coin de l’oeil la portée des mots en dépit des bavardages en coup de vent
    La pépite ne se laisse pas pêcher comme une sardine en boîte au bas de rayon
    En disant par la peau du tambour le coeur percute en rebondissant en seins balles à l’endroit précis où je me trouve
    Le poème change la voie en se recentrant sur la tessiture de l’oreille absolue
    Les oiseaux finiront de manger les miettes, l’enfant sort de chez le boulanger le vrai froment du peint.
    Que ta poésie est étrangère aux paillettes chères aux poupées Barbie, me dit Ernesto engagé dans le rôle du Capitaine…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s