Te convaincre de la terre

Lac Tékapo / Nouvelle-Zélande

grandie par les échancrures entre les verts et l’or

prête encore à me détacher mamelons des prés

et chatons à dénouer la gorge des paysages

je viendrai te convaincre de la terre sans lâcher

ta main qui me donne à boire

la florale réciprocité qui mue les rêves en navires

glisse au soir ses lupins sauvages

comme une épure

il est des paix et des parfums

à faire des années de douceur

dont on parlera longtemps

et je suis heureuse oui puisque toute chose

de la poussière de roches à mes seins

aux vagues survenues à mes mains

qui barbotent dans le même

est enfin devenue mystérieuse

 

Barbara Auzou.

7 réflexions sur “Te convaincre de la terre

  1. Cette poésie qui claque au déroulé j’en reçois l’intime vibration depuis l’altitude qu’elle choisit pour échapper aux à-côtés récurrents
    Arrive l’expression convaincante que notre vie n’a pas cessé d’être et que les stases du voyage tiennent des étranges perturbations d’esprit malin
    Serre du sein gauche à l’arrondi du droit au jeu de bat long prisonnier
    L’oiseau parade pour son oiselle
    Beauté du ballet amoureux…
    N-L

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s