La boucle du rêve XXV

la netteté du givre au matin

s’estompe sur l’arbre de bonne volonté maintenant

aérienne et un peu folle ta main

passe au clavier des voyages creuse l’hiver

dessine les routes de l’éternel sous un ciel incendié

couleur de peau

la neige se met à l’herbe soudain

pour nous mettre à l’abri de ce temps

danser sera un envol les yeux ouverts

 

Barbara Auzou.

9 réflexions sur “La boucle du rêve XXV

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s