Derrière nos portes de bambou

Bouthan

rends-moi disponible

doucement domptée

plus que civilisée

le jarogi deux fois a appelé

dans le cyprès du temps impassible

et m’a dit jusqu’à la bienvenue

les choses bonnes à danser

le rituel où la mort n’est qu’un alibi

de circonstances

et le secret et l’immanence

d’un présent à jamais suspendu

je consens à mes limites

mais croisées de hautes étendues

et dans une bonne lumière

dans le silence gigogne des rizières

peut-être ou derrière des portes de bambou

si tu m’invites à te suivre

que je sois escortée par des soleils de cuivre

et qu’au bout brèves floraisons parmi d’autres

on trouve tout ce qu’on ne cherchait pas

dans les orchidées et les magnolias du rêve éveillé

 

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “Derrière nos portes de bambou

  1. Pingback: Derrière nos portes de bambou – Sourab Titrés

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s