De beauté et de brumes

Faial / Archipel des Açores

jamais je n’aurai connu l’ardeur

du soleil ailleurs qu’entre peau et lumière

ailleurs qu’en ce pays de beauté et de brumes

qui prolonge bleues sur la terre les tonalités

marines

et les franches fraternités de la matière

au loin un chant d’amour contrarié qui finit bien

la charnelle gravité qu’un fado arrache à l’azur

et en chemin deux vaches au regard très doux

devinent notre entêtement d’aller à découvert

dans un monde dur

je pose bientôt sur ton âme insulaire

le diadème clair du vent

il y a de l’eau dedans

pour dormir tout près de mon coeur

tu sais

comme les gens heureux

ont toujours la larme aux yeux

 

Barbara Auzou.

9 réflexions sur “De beauté et de brumes

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s