Baies ourlées

île des pins / Nouvelle-Calédonie

immanquablement le corps se déleste

sur une pirogue à balancier

dans les baies ourlées où les baisers

se parlent à voix basse entre deux pins

colonnaires

j’entends les mots que je lui disais

pour la lier éternellement à l’espace

une tête de femme au santal sculpté

qui demeure l’énigme et qui se penche

passagère comme un souffle

sur mon soleil en plongée

elle y boit mes yeux étonnés

le vert maillage d’un jardin

où l’accord coutumier se mesure

à la distance entre les seins

et je m’établis douce dans une sphère

liquide

émerveillée

gonflée

par les alizés de quelques voiles blanches

 

Barbara Auzou.

8 réflexions sur “Baies ourlées

  1. Pingback: Baies ourlées – Sourab Titrés

  2. J’ai eu l’occasion d’aller en Nouvelle-Calédonie, mais pas sur l’île des pins.

    J’apprécie toujours tes poèmes, mais celui-là me parle particulièrement. Il évoque la chaleur, la lenteur des endroits chauds, la beauté qui nous y émerveille. Même un tricot rayé qui passe à un mètre de nous est un ami…

    Merci,
    Régis

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s