La Danse XI

La Danse / Henri Matisse

pour une seule trouée de printemps

la liberté boucle bientôt sous les paupières

et les âmes dans un essor simultané

s’élèvent entières pour s’adonner à la danse

sur la peau aiguisée d’espace tournent

tous les silences et le tendre chardon des bouches

sous les pieds d’une douce fournaise

sans cesse se refont le dehors et le dedans

le coeur flamboyant de mille chevaux

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “La Danse XI

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s