La Danse XII

La Danse / Henri Matisse

je te tends les bras

mes mains vont forêts en liberté

dans un désordre cuivré

et la lune des avoines bat

son tambour

la plus longue des féminités

s’étire dans un ciel toujours

plus haut

du coton clair qui nous rit

qui nous danse

s’échappent quelques oiseaux

comme des bouquets de flammes

 

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “La Danse XII

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s