Les chemins de ronde

Parc naturel de los Alcornocales / Province de Cadix / Andalousie

entre de féroces ravins

où des brassées de myrtes

gardent leur cri vissé au fond de la gorge

et de remarquables réseaux de rivières

et de ruisseaux j’ai rêvé à des choses profondes

la forêt est une mer qui nous met à niveau

et l’eau est responsable de cette richesse

nous déroulons partout nos chemins de ronde

la vie nous vêt de pied en cap puis nous abrège

alors nous bâtissons de nos mains des cités enfermées

dans la muraille de forts châteaux

avec la tendresse lucide d’une fougère

qui monterait dans l’invisible

un bastion côtier face aux vents marins

un royaume de chênes lièges

que survole l’aigle botté de sa liberté

de plein ciel

là l’œil d’un pont qui nous sourit

dans sa fraîcheur debout

là le genou qui commet son écart essentiel

pour nous laisser passer

nous

les rêveuses éternelles étonnées d’oiseaux

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “Les chemins de ronde

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s