Les femmes que l’on aime / Reprise 2020

les femmes que l’on aime rient et pleurent en deux langues

n’admettent jamais la défaite de l’imagination

les femmes que l’on aime ont dans les yeux un éxédent de saisons

et on leur roule des buissons de mots et de mûriers

pour que toujours elles entendent l’appel de la gerboise

leur genou de voyage à l’orée du silence remonte les champs

de nos orages elles referment à clef le dimanche de nos déraisons

elles ramassent nos boisseaux de vie et de chansons

 

et si elles parlent aux arbres sans craindre la folie

c’est parce qu’elles savent le grand mensonge du réel

aux femmes que l’on aime l’oiseau de passage est fidèle

jusqu’au fruit

 

Barbara Auzou.

11 réflexions sur “Les femmes que l’on aime / Reprise 2020

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s