Penchée simple

Parc Khao Sok / Thaïlande

un puits de jour

s’est ouvert sur la peau tendue

d’un immense fruit mûr

notre marche enfle enfin

de sa promesse tenue

le monde n’en finit pas de naître

oublieux de sa blessure

et dans le poivrier sauvage de tes yeux

passe soudain une méditation qui vole

comme un oiseau pour déshabiller

le fond de ta pensée

toi qui sais comme les canopées

se rient de nous qui ne savons pas

écarter les rideaux du temps

tu mets ton âme sous ton nez

pour en sentir tous les parfums

penchée simple tellement sur ton geste

-et je tremble de tout ce que tu sais-

au loin les cerfs aboyeurs

s’arrachent des tendresses

dans les mille fenêtres qui sont les nôtres

notre joie de gingembre roule bientôt

en boule

contre le vieux partenaire des brumes

et son ombre douce

de ses mains

la caresse jusqu’au matin

 

Barbara Auzou.

5 réflexions sur “Penchée simple

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s