L’Embellie

Minerve / Hérault

vois comme elles sont

venue si justement à nous

l’ivresse de l’échappée

la brûlure de l’embellie

comme un froissement de thym

par où la bête serait passée

dans les ruelles caladées

d’une presqu’île de pierres

l’oiseau impie s’est posé

un matin sur notre poignet

ouvrant l’écrin des garrigues

sur les oliveraies sur les vignes

et l’affirmation si claire de ta main

dans la mienne a mûri pareille

au lézard ocellé qui se chauffait

sur les rochers

pareille au vin

rond charpenté encore dans son raisin

pareille à la ceinture des remparts

contre la rigueur des vents

je t’ai regardée marcher dans l’absolu

des pierres

dans l’inconnu de l’amour

et j’ai su qu’après la dissipation du feu

naît toujours la très humble conscience

de l’évidence demeurée l’énigme

 

Barbara Auzou.

7 réflexions sur “L’Embellie

  1. Pingback: L’Embellie — Lire dit-elle – TYT

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s