La Danse XXVIII

La Danse / Henri Matisse

Demande aux oiseaux

ces athlètes innocents

ils savent eux

qu’à l’orée si douce

de la peau

il n’y a pas d’autre unité

que celle du fond de l’âme

enlève tes vêtements

et puis danse

pour l’amande des yeux

pour le singulier silence

du bleu

pour le seul travail du sens

et de l’éternité

dans le dérèglement complice

des bosquets

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “La Danse XXVIII

  1. Pingback: La Danse XXVIII – TYT

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s