Les choses vivantes

Rochecolombe / Ardèche

passée la cognée d’un orage puissant

on regardait venu d’en haut un torrent

éclabousser un énorme rocher en contre-bas

et l’eau se continuait en une succession

de petites vasques qui possédaient

la mémoire de nos mains et puis la peau

et qui riaient comme toutes les choses vivantes

tournant amoureusement autour d’un seul centre

avec une nonchalance tissée de tendre acuité

un faucon pèlerin ouvrait les bras d’un ciel impeccable

et c’est à peine s’il nous laissait un nuage de romarin

pour y poser nos têtes

on pouvait croire au jour

à la calade douce qui fait le chemin

à l’abeille de la bouche infatigable

croire encore au printemps d’une fête véritable

où le raisin pousserait bleu sur le simple

 

Barbara Auzou.

6 réflexions sur “Les choses vivantes

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s