Une portion de totalité

Falaises d’Omarama / Nouvelle-Zélande

le ciel marche sur la terre

cherche son tissu d’appel

dans la nation muette des pierres

et aux fleurs jumelles de nos genoux

ouverts toujours sur leur tranche

une lame de lumière

passe et repasse blanche

sans faiblir comme un éblouissement

nous ne cherchons plus à quelle fenêtre

donner le regard du premier instant

nous avons aiguisé nos refus

et tout ce qui devait mourir

et prétendait habiter en nous

s’est déchiré depuis longtemps

aux genêts et aux lupins

pour lever ses spectres avec obstination

et remettre dans nos mains une portion

de totalité

un temps qui nous irait

comme une peau qui s’apaise

sous les moellons caressés de notre sang

 

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “Une portion de totalité

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s