En cette aube sagace / Bohumil Hrabal / Traduit du tchèque par Jean-Gaspard Páleníček.

En cette aube sagace
où les vieillards se raclent à fond la gorge ,
et où les vieilles soufflent sur leurs paumes
pour s’assure à l’odeur qu’elles sont encore .
En cette aube suave de printemps
où les premiers lilas crachent le sang .
En cette aube d’œufs
où les lampes à gaz battent les blancs en lumière .
En cette aube , j’irai avec les amis m’enterrer .
D’abord j’achèterai un petit cercueil blanc
avec du blanc papier crépon ,
où sur un petit édredon blanc de papier crépon
sera posé l’envers de mon blanc sourire
grimace ensevelie de pétales de fleur .
Et je me porterai dans mes propres bras
et les amis , en cortège me suivront
avec les faces argentées des pelles ,
et nous irons au-dessus de Poldi la belle
et avec une pioche de nickel
nous ouvrirons la serrure de la terre
et le long dune corde violette , descendront
mon raboteux baiser à l’éternité ,
ma peur vivante ,
qui est tout ce en quoi j’espère
Ce que je suis et ce que je crois
parce que si je n’avais pas peur
j’enfilerai déjà mes plus beaux habits
préparerai un banquet sur toutes les tables
entourerai mon crane de linges
et en souriant
me ferai éclater la cervelle .
Seulement , j’ai peur .
Voilà le hic , j’ai peur
parce que j’aime la vie .

Une réflexion sur “En cette aube sagace / Bohumil Hrabal / Traduit du tchèque par Jean-Gaspard Páleníček.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s