Storax

Vallée des papillons / Rhodes

sauvages elles te reviennent

ces nuées de papillons rares

et précoces

elles ravivent l’oiseau dans

son printemps

le storax sous son écorce

caressent le soleil sur son axe

par le pont de bois enjambé

de ton sourire

j’ai vu les premières fleurs

remuer dans le tablier amidonné

de l’été

et la lumière disserter avec elle-même

je tournoie éblouie devant tes yeux

me demandant ce que je faisais

quand je ne dansais pas

et je veux bien mourir épinglée

dans un grand livre d’images

dans la seule minute qui ne passe pas

avec la portée fragile de mes vœux

mais seulement après avoir passé

les portes pépiantes

les baies bruissantes

et la fenêtre pleine

de ton seul visage

 

Barbara Auzou.

2 réflexions sur “Storax

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s