Le Baiser III

Le Baiser / Constantin Brancusi

écoute cette respiration de flûte

dans le poids de la pierre

c’est un éclat de joie dans

l’incompréhensible

la rigidité défaite dans le sang

qui tremble

c’est ce rien entre le fluide

et l’élan

qui fait la symphonie

et puis la route

et l’on se creuse encore

pour s’entendre en pensées

ô ce désir doux et insensé

d’embrasser ensemble

les infinités joueuses!

 

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “Le Baiser III

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s