Le temps de vivre CLVI

encore

mon corps lancé à toute allure

dans le jour surpris

qui croit savoir et puis ignore

qu’il faut enfreindre

l’infernal cycle du bruit

et sa longue leçon de ténèbres

j’ai assez de ciel entre les doigts

pour recueillir tous les silences

la mer avec tous ses plis

et me repaître d’un espace pur

proche de la peau

où tous les soleils cherchent à poindre

 

Barbara Auzou.

5 réflexions sur “Le temps de vivre CLVI

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s