Le Baiser XI

Le Baiser / Constantin Brancusi

Céder à une simple fleur

poussée dans des gants

de mousse

aux portes de la peau

céder à ce bruissement

dans les artères qui pousse

son eau vive jusqu’au coeur

les arbres vers les oiseaux

à l’aube amoureux fous

de ce qui est absolument

se reconnaître et se reprendre

encore

dans la paume du soleil qui touche

ce si peu de terre

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “Le Baiser XI

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s