Sabres de douceur

Plateau de Valensole / Provence

comme le busard doré

rejoint un ciel inentamable

dans la candide insurrection du vent

comme l’amandier

en saison sèche se fait les dents

arpentant l’espoir d’un salin baiser

jamais nous n’avons possédé

les instruments à mesurer

les choses qui tremblent

et la rencontre surprenante des corps

avec les soleils

appuyée pourtant sur ce qui me ressemble

et que je veux lisible au fond des yeux

je t’emmènerai dans le grenier

d’une terre paisible bordant

la vallée de la Durance

tellement sûre de mon bel égarement

que je te chanterai l’heure médiane

et la lavande bleue tournant

sur nos cuisses comme autant

de sabres de douceur

et de silence

 

Barbara Auzou

5 réflexions sur “Sabres de douceur

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s