Le Baiser XIII

le Baiser / Constantin Brancusi

et quand ton oiseau

parle plus haut

que tous les autres

c’est soudain

mille oiseaux

dans ta bouche

qui réclament

l’impatience des cimes

le lait bleu de ciels

habités et plus clairs

le verbe et le fruit mûr

qui nous tendent les bras

de cet autre côté

scellé doucement

par nos propres frontières

 

Barbara Auzou.

3 réflexions sur “Le Baiser XIII

  1. Pingback: Le Baiser XIII — Lire dit-elle – TYT

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s