Le Baiser XVI

Le Baiser / Constantin Brancusi

pour toi

j’ai mis un peu d’eau

sur la tulipe craquante

de ma voix

je lui ai imprimé une trace

une inflexion en ma faveur

l’once d’un sang prolétaire

et de rosée

tu me dis que les oiseaux

témoignent de ce qu’on

peut faire de soi et qu’il ne faut

pas remiser ce qui flamboie

au fond d’un vase en bouquet

je me tais tu m’embrasses

oh

 

Barbara Auzou.

7 réflexions sur “Le Baiser XVI

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s