Le Baiser XIX

Le Baiser / Constantin Brancusi

voici l’inclinaison promise

et la matière-émotion de nos bouches

nous reprend à la rampe du rosier

dépossédée de bleu

au fleuve limpide qui descend

comme un nuage en chute libre

tombant dans la texture subtile

du monde éprouverait la fidélité

de sa trajectoire et les mains apaisées

de sa chute

Barbara Auzou.

5 réflexions sur “Le Baiser XIX

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s