Un oiseau triste

je regarde

détachée

les ors calmes du poèmes picorés

par un oiseau triste au dédain pâle

blessé de bagues

il est comme une lanterne qui attendrait

son heure au bout de l’allée

et je sais

qu’on ne peut rien contre les âmes

qui courent leur plante libre sous un arceau

vert de beauté

sinon acquiescer

sinon bouturer leur coeur

et puis chanter

 

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “Un oiseau triste

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s