Black Beauty / Guy Tirolien

Tes seins de satin noir 
frémissant du galop de ton sang 
bondissant 
tes bras souples et longs dont le lissé ondule 
ce blanc sourire 
des yeux 
dans la nuit du visage 
éveillent en moi 
ce soir 
          les rythmes sourds 
                    les mains frappées 
                              les lentes mélopées 
dont s'enivrent là-bas au pays de Guinée 
nos sœurs 
          noires et nues 
et font lever en moi 
ce soir 
des crépuscules nègres lourds d'un sensuel émoi 
car l'âme du noir pays où dorment les anciens 
vit et parle ce soir 
en la force inquiète le long de tes reins creux 
en l'indolente allure d'une démarche fière 
qui laisse – 
                    quand tu vas –
                              traîner après tes pas 
le fauve appel des nuits que dilate 
                    et qu'emplit 
l'immense pulsation des tam –
                              tams
                                        en fièvre 
car dans ta voix surtout 
                    ta voix qui se souvient 
vibre et pleure ce soir 
l'âme du noir pays où dorment les anciens –

2 réflexions sur “Black Beauty / Guy Tirolien

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s