Miel de thym

Vallée du paradis / Maroc

avais-tu remarqué

comme en la partie supérieure

de l’âge

le paysage toujours devenait

plus panoramique

et nous offrait ses roches roses

où nous asseoir un peu?

on y caresse un instant

la fuite en avant de la douceur

c’est comme si le moment d’élan

valait à lui seul le temps

et lui fouettait follement le réel

comme si l’on entendait

pour la première fois la musique

de la fleur chuchotée à l’oreille

de l’abeille

et que le ciel ne regarde jamais de haut

les cascades leurs rumeurs de mots étonnés

que précède le souffle

la fluidité de l’air grevé d’insectes

éprouvée par l’oiseau

laissons l’hiver aux rapaces

les tessons nus de la tendresse

dans la part vive du bleu

et goûtons ma sentinelle au repos

tiède des midis élus

sur ce dernier contrefort de l’Atlas

que transpercent des glaives de soleil

on y récolte un miel de thym

qui d’amandiers en oliviers s’établit au matin

jusqu’en nos yeux

 

Barbara Auzou.

9 réflexions sur “Miel de thym

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s