A contre-courant

Vallée de La Matapédia / Gaspésie

il me fallait l’intimité d’un pont couvert

pour écouter avec toi la légende des eaux

musicales qui jamais ne s’accommodèrent

d’aucun lit

il me fallait aussi l’aiguille glacée des étoiles

penchée sur les corps qu’un rien déchire

pour éprouver mes frileuses appartenances

dans ce paysage que peignait un libre silence

tu me disais comme le sapin et l’épinette

se nouaient amoureusement pour mieux

interroger la couleur

que nos cercles de patience grandissaient

avec notre coeur

comme ces oiseaux qui n’existent

que quand on y pense et qui migrent

à notre insu

puisque nous mordions aux marges du réel

rien en nous ne serait déçu

-le cours du temps disaient-ils

et nous

nous riions

saumons vivant à contre-courant

de cette erreur d’adresse

 

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “A contre-courant

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s