Appartenance III

voyageuse n’ayant rien à déclarer

sinon le bagage très léger encore

dans la niche de nos rires et

tout ce que je voulais te dire

en tout temps et que tu savais déjà

malgré les malices du vent

l’amour aux yeux jaunes maintient

son cap patient pour revenir

à cette maison bâtie sans plan

sur le miroir d’un arbre réel

parce que l’âme tu sais

c’est comme si il fallait longtemps

la maintenir endormie pour l’ouvrir

un jour en plein ciel

entre ta route et la mienne il y a

l’anémone très petite d’un souffle

la note bleue et sable d’un lit

fait depuis toujours

 

Barbara Auzou.

6 réflexions sur “Appartenance III

  1. Pingback: Appartenance III — Lire dit-elle – TYT

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s