Les lits-bateaux / Reprise

Ce poème figure dans Mais la danse du paysage, à paraître prochainement.

Wallis et Futuna

je mettrai des silences enfantins dans le sommeil d’étoupe

de tes lits bateaux

pour tes oiseaux la découpe de fenêtres en plein ciel

des danses dans le battement de la voix

entre mille choix je ferai celui du passage et du rituel

partout des hommes empilent les archives de leurs complaisantes

peintures

je te donnerai des chants guerriers sur des percussions de bois

avec l’armure

déjà les yeux lointains de la mer s’apaisent

et le bleu qui sert à aimer là-bas

se pose comme une coccinelle sur un sein

 

Barbara Auzou.

4 réflexions sur “Les lits-bateaux / Reprise

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s